A l’heure du bilan, 5 astuces pour améliorer votre trésorerie en 2019

2018 vient de s'achever, c’est l’heure du bilan. Pour bien préparer le nouvel exercice comptable de votre entreprise, voici 5 astuces pour améliorer votre trésorerie.

 

Planifier une meilleure gestion des stocks pour diminuer son besoin en fonds de roulement.

 

La trésorerie de l’entreprise dépend de la façon dont l’activité génère des besoins de cash. Ces besoins correspondent à ce qu’on appelle le BFR (besoin en fonds de roulement), qui est la somme nécessaire pour financer l’activité de l’entreprise.
Il se calcule de la façon suivante :

BFR = (actif circulant : montant des stocks + montant des créances) – dettes fournisseurs.

Astuces pour optimiser la rotation des stocks :

  1. Etudier l’écoulement des stocks sur l’année 2018, et tirer les conséquences utiles pour 2019 – réduire les commandes de stock à rotation lente, privilégier les produits qui se vendent rapidement…
  2. Liquider un stock dormant, même à prix bas, lorsqu’il grève votre BFR.
  3. Travailler en flux tendu. Il est utile à cet effet de réaliser des inventaires réguliers, pour éviter le « surapprovisionnement».
  4. Réduire les délais d’approvisionnement côté fournisseurs, les délais de livraison côté clients. Ce faisant, vous accélérez la rotation des stocks et diminuez le BFR.

En savoir plus sur le logiciel de recouvrement de créances Clearnox ?

Négocier des délais de paiement plus longs avec ses fournisseurs.

 

Autre levier essentiel pour diminuer son BFR, rallonger les délais de règlement des factures fournisseurs. L’objectif : encaisser vos clients avant de décaisser.

Illustration :

  1. L’entreprise règle ses fournisseurs à 30 jours, et facture ses clients à 60 jours. Dans cette hypothèse, l’entreprise supporte un décalage de trésorerie, et doit mettre en place des solutions complémentaires – coûteuses ! – pour financer ses dettes fournisseurs.
  2. L’entreprise règle ses fournisseurs à 30 jours, et n’accorde aucun délai de paiement à ses clients. L’entreprise s’offre l’opportunité de vendre son stock préalablement au règlement de ses factures fournisseur : les sommes encaissées auprès des clients permettent de financer le stock.

Pour améliorer sa trésorerie, l’entreprise a donc tout intérêt à agir sur 2 tableaux : négocier des délais de règlement plus longs avec les fournisseurs, réduire les délais de paiement de ses clients.

 

S’offrir une visibilité parfaite sur la trésorerie de l’entreprise pour diminuer son encours client.

 

Levier central pour améliorer sa trésorerie : bien gérer son poste clients. Dans cette optique, il est indispensable pour l’entreprise de se doter d’un logiciel offrant une visibilité parfaite et en temps réel sur l’encours client :

  1. Un tableau de bord synthétique qui affiche l’état de la trésorerie à un instant T, ainsi que les prévisions d’encaissement d’une part, le montant correspondant aux retards de paiement d’autre part.
  2. Une fiche personnalisée par client, avec scoring et identification des mauvais payeurs.

Cette vision globale sur l’encours client, associée à un système d’alerte en cas d’anomalie de paiement, permet à l’entreprise d’identifier rapidement les retards de paiement pour mettre en œuvre les solutions adaptées le plus tôt possible. Dans ce contexte, l’entreprise réduit les délais de règlement, et améliore ainsi sa trésorerie.

 

Automatiser ses relances via des procédures adaptées aux différents profils clients.

 

Pour améliorer sa trésorerie, l’entreprise doit réduire les retards de paiement et le risque d’impayés. Disposant d’une visibilité parfaite sur son encours client, l’entreprise est en mesure de réagir dans des délais brefs. Pour d’autant plus d’efficacité, il est utile d’adapter sa procédure de relance en fonction du profil payeur du client.

Exemples :

  1. Un client mauvais payeur doit être prévenu à l’avance, relancé plus souvent et via des modes de communication permettant d’augmenter le niveau de pression – par téléphone, par mail, par courrier recommandé…
  2. Un client qui règle habituellement à l’échéance nécessite une procédure de relance allégée – une seule relance, par email.

Pour s’assurer de réduire ses délais de paiement, et pour éviter les impayés, l’entreprise personnalise 3 à 5 scénarios de relance.

A noter : en choisissant un logiciel de recouvrement doté d’un outil de scoring, l’entreprise s’offre un gain de temps et un niveau d’infaillibilité considérables. Le scoring mis en œuvre par le biais du logiciel permet en effet d’analyser les comportements clients pour établir automatiquement leur profil payeur et leur appliquer le scénario de relance le plus efficace.

Au-delà de personnaliser ses scénarios de relance, l’entreprise gagne à automatiser leur mise en œuvre. Une fois les scénarios établis et les profils clients déterminés, la procédure de relance est mise en œuvre en un seul clic : l’entreprise, encore une fois, gagne du temps et réduit le risque d’erreur.

 

Impliquer les commerciaux dans le recouvrement de créances.

 

Le commercial est le premier intermédiaire du client avec l’entreprise. Dans ce contexte, il doit représenter une force supplémentaire pour accélérer les délais de paiement en vue d’optimiser la trésorerie de l’entreprise, sans dégrader la relation client.

Les atouts des commerciaux pour la relance client :

  1. Le commercial connaît personnellement le client. Il peut se tenir informé de sa situation financière : accorder des délais de règlement exceptionnels en cas de difficultés passagères, ou au contraire réagir immédiatement en cas de retard de paiement de la part d’un mauvais payeur.
  2. Le commercial est le contact privilégié du client. Au plus proche de son client, il est capable de le relancer d’autant plus efficacement. Le client pour sa part est d’autant plus enclin à répondre favorablement aux relances du commercial.
  3. L’intervention du commercial, moins formelle et plus personnelle, permet de préserver les relations commerciales.

 

Le logiciel Clearnox répond à l’ensemble des problématiques de l’entreprise qui souhaite améliorer sa trésorerie.

  1. Un tableau de bord offrant une visibilité parfaite sur l’encours client permet à l’entreprise de prendre les mesures utiles pour améliorer sa trésorerie.
  2. Le logiciel permet d’attribuer un scoring et de classer les clients par profil payeur, puis de leur assigner un scénario de relance personnalisé.
  3. Outil de suivi collaboratif, Clearnox permet à l’entreprise d’impliquer ses commerciaux pour réduire l’encours client et améliorer la trésorerie.

livre blanc

Bénéficiez d’une démonstration personnalisée de Clearnox, logiciel de recouvrement de créances