Croissance : la Banque de France prévoit une reprise vigoureuse pour 2021 et 2022 !

Le dernier rapport sur les Projections Macroéconomiques de la France, produit en mars 2021, par la Banque de France laisse entrevoir des raisons d’espérer un rétablissement prochain de l’économie française. Les experts de la banque centrale parient donc sur une reprise soutenue en 2021 et une poursuite l’année suivante puisque “le niveau d’activité de la fin d’année 2019 serait ainsi atteint autour de mi-2022.”

Dans un communiqué, Frédéric Visnovsky, le Médiateur national du crédit aux entreprises, précise : “Sur l’ensemble de l’année 2021, le PIB progresserait de 5,5 %, soit un peu plus que dans notre prévision de décembre, la moindre progression sur le premier semestre 2021 étant compensée à la fois par la meilleure résistance de l’activité fin 2020 et par une activité plus dynamique au second semestre 2021.”

 

À partir de mi-2021, l’investissement demeurerait dynamique

Le rapport stipule aussi que le plan de relance public “soutiendrait également l’investissement des entreprises”, ce qui est une bonne chose, notamment pour les TPE/PME. D’autre part, il est dit à ce sujet que “les dépenses des entreprises ont été moins sensibles qu’attendu à la baisse de l’activité en 2020”, le taux d’investissement atteignant un pic cette année-là.

Hors, la question de l'investissement est centrale pour les entreprises qui ne veulent pas manquer le train de la reprise mais sont aussi contraintes de se concentrer sur l’essentiel, quant aux choix à faire dans leurs dépenses. C’est pourquoi il est primordial pour les TPE/PME de porter leurs investissements en priorité sur ce qui leur garantit une trésorerie saine et assure les moyens de leur développement.

 

Les mesures publiques ont soutenu les revenus des entreprises

Bien évidemment, la crise économique consécutive à la crise sanitaire a eu des répercussions évidentes et le rapport note que le taux de marge des entreprises “s’est replié en 2020, de 33,2 % à 29,3 % !” Ceci dit, malgré cette lourde chute de l’activité, “le taux de marge se redresserait néanmoins nettement en 2021 et surtout en 2022.” Après les aides publiques, “la reprise économique prendrait ensuite le relais.”

Clairement, l’action de l’État a été à la hauteur et le document de la Banque de France rapporte que “les mesures de soutien aux entreprises prévues dans le plan de relance avec la baisse des impôts de production et certaines subventions à l’investissement soutiendraient les marges des entreprises.” C’est donc au tour des entreprises, et notamment des TPE/PME, de prendre leur destin en main.

Cela passe par la nécessité de remettre au cœur de leurs préoccupations leur principale source de financement… à savoir l’argent provenant des produits, services ou prestations que les entreprises vendent à leurs clients. Il s’agit de veiller à pérenniser les rentrées d’argent et veiller à ne pas subir la spirale infernale des retards de paiement.

 

Des facteurs d’incertitudes sanitaires et économiques subsistent

La conclusion du rapport est parfaitement claire sur le degré élevé d’incertitude : “cette projection reste particulièrement liée à l’évolution de la situation sanitaire en France et dans le monde, qui pourrait jouer à la hausse comme à la baisse.” Ce qui a incité les auteurs a évoqué plusieurs scénarios alternatifs “dans un sens plus défavorable, mais aussi plus favorable.”

Quoi qu’il en soit, la conclusion que nous pourrions en tirer au niveau des entreprises, et particulièrement pour celles qui seront les plus exposées aux aléas du fait de leur taille réduite, est que 2021 devra être l’année du cash. La vigilance sur la problématique des retards de paiement devra être redoublée et la question plus générale des conditions de paiement devra être au cœur de la stratégie des entreprises.

L’urgence de développer les conditions propices pour les entreprises de taille réduite pour bénéficier de la reprise économique est d’une importance capitale. Il s’agit pour ces dernières de repartir sur des bases saines en sécurisant leur trésorerie. 2021 se place donc pour les TPE/PME sous le signe de la culture cash.

 

Les TPE/PME toujours en première ligne sur le front du cash

Si ce rapport s’intéresse à la dimension macroéconomique, il ne faut pas négliger que les TPE/PME constituent la part majoritaire du tissu économique français. De fait, la reprise sera donc amplement conditionnée à la situation de ces entreprises, lesquelles seront parmi les premières à être impactées… Il importe alors qu’un contexte économique favorable s’installe à tous les niveaux.

Les PME/TPE doivent avoir accès à un meilleur équipement et aux meilleurs outils de suivi et relance de factures ainsi qu’un accompagnement sur le long terme pour piloter au plus près leur trésorerie. Le règlement des factures dans les délais doit être un objectif prioritaire. La “culture cash” doit infuser toutes les strates de chaque entreprise pour que chaque entreprise soit en mesure de saisir les opportunités de l’après-crise.

 

Clearnox : le partenaire de la reprise pour les TPE/PME

Aujourd’hui, et plus que jamais, la solution Clearnox s’impose comme la réponse la mieux adaptée aux multiples défis qui se posent aux TPE/PME. En parfait connaisseur de la situation économique et de leurs enjeux financiers, Clearnox met son expertise et son expérience au service des entreprises les plus fragilisées par la crise mais aussi celles sur lesquelles il faudra compter au moment de la reprise.

Ainsi, Clearnox s’impose comme un partenaire privilégié pour les TPE/PME afin de les aider à relever ce défi majeur : celui de se faire payer plus facilement et plus rapidement… même (et surtout) en temps de crise ! Collaborative, intuitive et facile à utiliser, la solution Clearnox apparaît donc comme la réponse idéale au contexte actuel, comme le démontre cette série de vidéos.

 

▶︎ Retrouvez le rapport de Projections Macroéconomiques de la Banque de France : https://publications.banque-france.fr/sites/default/files/medias/documents/proj_mars_2021_v3.3_sel_1503.pdf

 

Á propos de Clearnox

Clearnox, leader dans le suivi, la relance et le paiement de factures, permet aux entreprises d’être payées plus facilement et plus rapidement. Grâce à une solution innovante en ligne et une méthodologie éprouvée, Clearnox apporte une réponse aux problèmes majeurs des entreprises : la sécurisation d’un niveau suffisant de trésorerie et la maîtrise des délais de règlement. Depuis son lancement, Clearnox a facilité le paiement cumulé de 10 Milliards d’euros de factures !

 

Demandez une web démo

contact@clearnox.com

Tel. : +33 2 47 60 65 96

En savoir plus sur le logiciel de recouvrement de créances Clearnox ?